Les changements climatiques sont-ils la cause de notre hiver difficile à Montréal ?

(Photo de couverture: Radio-Canada / Simon-Marc Charron; This post is also available in English)

Une version de ce billet a été publiée par MétéoMédia, le 29 mars 2019.

Cet hiver a été difficile à Montréal. Plusieurs tempêtes de pluie suivies d’un gel rapide ont créé des trottoirs ressemblant à des glaciers. Plusieurs se demandent si cela pourrait être la nouvelle norme. En novembre, j’ai écrit un billet dans lequel j’ai décrit comment le début du temps «hivernal» (neige, froid glacial) était de plus en plus tard au cours des 50 dernières années, la saison d’hiver étant de plus en plus courte. Ici, j’examinerai une série de variables climatiques pour montrer comment nos hivers ont déjà changé avec le réchauffement planétaire et comment l’hiver de cette année s’intègre dans ces changements.

Météo ou climat ?

La première chose qui vient en tête quand on entend parler du réchauffement climatique c’est que les hivers se réchaufferont tout simplement. Cela sonne bien, n’est-ce pas? Nous devons d’abord garder à l’esprit la différence entre météo et climat. Lorsque j’ai récemment parlé à la Montreal Gazette de la façon dont les hivers sont en train de changer, j’ai reçu un courriel d’un lecteur qui me demandais si je vivais dans la même ville que lui, car nous avons eu beaucoup de neige cet hiver et avons eu un des novembres les plus froids jamais enregistré à Montréal ! Alors, qu’en est-il du réchauffement climatique?

Rappelez-vous que la météo, c’est ce que nous observons au cours d’un mois, d’une semaine ou d’un jour donné. Le climat est la moyenne de tous ces mois / semaines / jours sur une certaine période (généralement au moins 30 ans). Nous aurons toujours des journées très froides et des journées très chaudes, mais à mesure que le climat change, ce qui constitue «très chaud» et «très froid» est en train de changer. Un signe du réchauffement climatique est le fait qu’il y a eu beaucoup plus de records de chaleur brisés dernièrement que de records de froid. Et notre «froid extrême» devient de moins en moins extrême. Par exemple, dans les années 1980, on observait des -30 °C à Montréal au moins une fois tous les deux ou trois ans. La dernière fois que nous avons atteint -30 °C (à l’aéroport Trudeau), c’était en 1994!

cliquez ici pour poursuivre la lecture…

Is climate change to blame for Montréal’s messy winter?

(Cover photo: Radio-Canada/Simon-Marc Charron ;Ce billet est aussi disponible en français)

This winter has been a difficult one in Montréal, with several rainstorms followed by a rapid freeze leading to sidewalks that resemble glaciers. Many are wondering if this might be the new normal. Back in November, I wrote a post discussing how the start of “wintry” weather (snow, freezing cold) has been getting later and later over the last 50 years or so, with the winter season getting shorter. Here, I’ll examine a range of climate variables to demonstrate how our winters have already changed with global warming, and how this year’s winter fits into these changes.

Weather vs. climate

The first thing we might assume when we hear “global warming” is that winters will just get warmer. That actually sounds nice, doesn’t it? We first need to keep in mind the difference between weather and climate. When I spoke recently to the Montreal Gazette about how winters are changing, I got an email from a reader questioning whether I was living in the same city as him, since we’ve had plenty of snow this winter, and November was one of the coldest on record in Montréal! So what about global warming?

Remember that weather is what we observe in a given month, week, or day. Climate is the average of all of those months/weeks/days over a certain period (typically at least 30 years). We’re always going to have really cold days and really warm days, but as the climate changes, what constitutes “really warm” and “really cold” is changing. One sign of the warming climate is that we’re seeing far more record hot days than record cold ones. And our “extreme” cold is getting less extreme. For example, through the 1980s, -30°C was observed at Montréal at least once every few years. The last time we hit -30°C (at Trudeau Airport) was in 1994!

Click here to continue reading…

Quel est l’impact de la météo sur l’achalandage du réseau cyclable de Montréal?

(Photo de couverture: Michel Rathwell)

Lors de son ouverture en 2009, Bixi Montréal était le premier grand système de vélos en libre-service en Amérique du Nord. La technologie a été vendue et les vélos de type Bixi sont désormais visibles à Toronto, New York, Chicago, Boston, Washington, Londres et dans de nombreuses autres villes autour du monde. Les données ouvertes de Bixi contiennent des informations sur tous les trajets depuis 2014 qui durent plus de 1 minute et moins de 2 heures, et comprennent les stations et les heures de début / fin du trajet. Il y a beaucoup à analyser. En particulier, je m’intéresse à la façon dont la météo dicte l’utilisation de Bixi. De plus, la Ville de Montréal compte environ 20 compteurs vélos installés dans les pistes cyclables de la ville. Bien que ces données soient un peu moins fiables que celles de Bixi (plusieurs compteurs ont eu des pannes qui ne sont pas toujours faciles à détecter dans les données), elles sont toutefois utiles, car Bixi ne fonctionne que du 15 avril au 15 novembre. Ces données nous permettront de voir comment réagissent les cyclistes lorsque les températures chutent en hiver.

Continue reading

How does weather impact bike traffic in Montreal?

(Cover photo: Michel Rathwell ; Ce billet est aussi disponible en français)

Bixi Montréal was the first major bike share in North America when it opened in 2009. The technology was sold and the familiar Bixi bikes can now be seen in Toronto, New York, Chicago, Boston, Washington, D.C., London, and many other cities around the world. Bixi’s open data contains information on all trips since 2014 that last longer than 1 minute and shorter than 2 hours, including start/end times and docking stations. There’s a lot to analyze. In particular, I’m interested in how the weather dictates the usage of Bixi. In addition, the City of Montreal has about 20 bicycle counters set up along various bike routes in the city. While this data is a bit less reliable than Bixi’s (several counters have had outages that are not always easy to detect in the data), it’s useful in that Bixi only operates from April 15-November 15. Bike counter data will allow us to see how cyclists react when temperatures drop during the winter.

Continue reading

Quand débute la météo hivernal à Montréal?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Montreal_Skyline_winter_panorama_Jan_2006.jpg

(This post is also available in English)

Après un été particulièrement chaud et humide, les températures ont enfin refroidi à Montréal. Les modèles météorologiques ont commencé à montrer de la neige légère approchant de la région au cours des deux prochaines semaines, et il semble que nos premières températures de 0 ° C pourraient arriver dans les prochains jours. Alors, quand commençons-nous généralement à voir ce temps hivernal à Montréal?

Pour répondre à cette question, j’ai examiné les données d’ Environnement et Changement climatique Canada de l’aéroport Trudeau de Montréal (CYUL), qui produit des observations depuis 1942. Nous allons nous intéresser aux deux composantes du climat hivernal – les températures froides et la neige.

Premières températures de gel

Premièrement, examinons le premier jour d’automne où la température minimale quotidienne atteint au moins 0 ° C. Dans le graphique ci-dessous, la date de chaque année est tracée, avec une moyenne mobile sur 10 ans indiquée dans la ligne bleue. Avant 1990 environ, le premier jour à 0 ° C se produisait presque toujours entre la dernière semaine de septembre et la troisième semaine d’octobre. Depuis 2005, par contre, le premier jour de 0 ° C s’est toujours produit entre la deuxième semaine d’octobre et la première semaine de novembre. Le premier jour de 0 ° C est maintenant le 25 octobre en moyenne, une augmentation de plus de 2 semaines depuis 1990, alors que la moyenne se situait autour du 8 octobre.

Continue reading

When does Montréal start seeing wintry weather?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Montreal_Skyline_winter_panorama_Jan_2006.jpg

(Ce billet est aussi disponible en français)

After a particularly hot and humid summer, temperatures have finally cooled off in Montréal. Weather models have started showing light snow approaching the area in the next couple of weeks, and it looks like our first 0°C temperatures could arrive in the next few days. So, when do we typically start seeing this wintry weather in Montréal?

To answer this, I’ve looked at Environment and Climate Change Canada data for Montréal’s Trudeau airport (CYUL), which has observations since 1942. We’ll focus on two components of wintry weather – cold temperatures and snow.

First “freezing” temperatures

First, let’s look at the first autumn day on which the minimum daily temperature reaches at least 0°C. In the plot below, the date for each year is plotted, with a 10-year centered running average shown in the blue line. Prior to around 1990, the first 0°C day almost always occurred between the last week of September and the third week of October. Since 2005, however, the first 0°C day has always occurred between the second week of October and the first week of November. The 10-year average first 0°C day is now October 25, an increase of more than 2 weeks since 1990, when the 10-year average was around October 8.

Continue reading